Dernière sortie de la musique indépendante

Amoureux de musique indépendante, voici l'essentiel à savoir sur la dernière sortie dans cette catégorie.

Grâce à l’appui des collectivités territoriales, la FLIM inaugure un nouvel outil au service de la production musicale en 2014. Il s’agit de la radio 1d-Midi-Pyrénées.com mise en place en partenariat avec CD1D.com.

musique

En effet, les Indépendants de Midi-Pyrénées (FLIM) forment une fédération créée le 31 janvier 2009. Elle est composée de 21 structures parmi lesquelles figurent 18 labels auxquels s’ajoutent d’autres membres associés. Découvrez dans la suite, les objectifs et missions de cette fédération ainsi que quelques artistes indépendants qui en font partie.

Les objectifs et missions de la FLIM.

Les productions de ces labels couvrent un large champ de variétés musicales actuelles. Il s’agit des styles comme : le Rock, la pop, le folk, l'électro, le Jazz et autres musiques improvisées. De manière générale, les labels indépendants sont les garants d’une certaine liberté éditoriale. Cependant, la FLIM a pour objectif d'offrir une meilleure visibilité aux labels membres à travers sa newsletter et ses réseaux. Elle envisage aussi de mieux faire découvrir les activités de ceux-ci auprès des collectivités locales, des acteurs de la création et du public et de favoriser la mutualisation des labels membres et leur coopération sur des actions communes. Elle a également pour objectif d’apporter des aides réelles à la valorisation des filières du disque, et à leur professionnalisation.

À cet effet, elle propose :

  • L’animation du réseau de ses adhérents (information et échange).
  • La vulgarisation du catalogue de ses membres auprès des disquaires, des médiathèques…
  • Une Newsletter trimestrielle publique.
  • L’organisation du F.A.M (Forum des Alternatives pour la Musique) : conférence, salon du disque, concert.
  • L’administration et l’animation de la plateforme régionale 1d Midi-Pyrénées.

En dehors de ces missions, il convient d’aborder quelques artistes indépendants.

L’étoile du rap belge Bakari

Cet artiste vient directement de Liège et montre sa polyvalence musicale. En effet, il est à la fois un kickeur talentueux et un artiste capable de produire des morceaux aux belles mélodies. C’est le cas de son titre N’Da Blocka. De plus, cet artiste dispose d’un style au charme singulier, qu’il décrit lui-même comme du rap’n’blues. En outre, le rappeur continue de sortir de nouveaux morceaux, tel qu’Ailleurs en collaboration avec l’artiste Isha. Il est également revenu sur le devant de la scène avec le morceau Panamera, un nouveau clip calme et addictif. Il promet le meilleur pour la suite.

 

Saskia, une autre étoile montante de la scène belge

Il n'aura pas fallu beaucoup de temps à cette artiste pour se faire remarquer. Étant une protégée de Krisy (alias De La Fuentes) et de Simon Le Saint (fidèle de Stromae). Saskia, est à la croisée des styles musicaux, voguant entre pop, R’n’B et chanson française, avec une touche d’électro. Vous l’aurez peut-être déjà écoutée. En effet, la jeune artiste s’était fait connaître en 2019 avec son premier single, Pause. Un morceau sincère et fortement imprégné de pop urbaine, produit elle-même. Par la suite, en juillet 2020, elle sort le titre La Mer.

La douceur de sa voix et son grain légèrement éraillé se posent parfaitement sur le texte dénonciateur de ce morceau. Si cette combinaison dans le morceau La Mer charme plus d'un, c’est parce qu’il demeure la marque de fabrique de Saskia. Elle l’a une fois de plus encore prouvé avec la sortie de son single Dans ma tête, en janvier dernier. Un morceau, à la fois intriguant et fascinant. Il est important de rappeler que la chanteuse bruxelloise n’a surtout pas peur de dire ce qu’elle pense. Avec seulement trois morceaux à son actif, Saskia pourrait faire plaisir au public avec la sortie de son album.

L’artiste La Zarra

Cette artiste s’est présentée au public avec une reprise pour le moins originale. Il s’agit en réalité d’un mash-up entre A l’ammoniaque chantée par PNL et Mon Dieu d’Édith Piaf. Par cette création, la chanteuse a prouvé son habileté à se jouer des frontières entre les genres musicaux. Ceci en combinant deux univers totalement distincts à tout point de vue. Une performance remarquée, qui n’a pas laissé indifférent les amateurs de la musique. Poursuivant son chemin, La Zarra se balade sur une douce reprise de Printemps blanc, signé Niro. Il faut noter qu'elle était déjà en collaboration avec ce dernier en 2018.

Sa voix gracieuse se marie parfaitement à une instrumentale aux airs de tango. Ce qui prouve sa facilité à voyager entre plusieurs univers artistiques. La Zarra n’a donc pas fini de surprendre, car sa musique pourrait bien charmer un plus grand public en 2022.

Recent posts

Menu

Pages